Archives par mot-clé : Épanouissement du personnel

honey bee

Atteindre mon bien-être

Les meilleurs pratique pour atteindre mon bien être, lâcher prise, méditation,
Bien-être

Le bien être est un état qui touche à tout mon être entier : c’est l’art de me sentir bien, de me sentir apaisée, sereine, d’accepter les aléas de la vie avec lâcher prise. Le bien-être est un état intérieur d’harmonie et de satisfaction avec moi-même. Il s’agit d’ un état de sérénité profond. Il dépend de la manière dont je me vis à l’intérieur de moi et du rapport que j’ai face aux autres et au monde extérieur. Le bien-être est un investissement de mon individualité propre.

Il ne s’agit pas de la recherche d’un grand concept du bonheur : il ne s’agit pas de la joie ou du plaisir, d’émotions éphémères.

Il ne s’agit pas de chercher le bien-être en gagnant plus d’argent, en atteignant l’opulence, en m’offrant le superflu. C’ est totalement décalée par rapport à mes besoins réels… Car il y a des « marchands de bonheur », alors que le vrai bonheur ne s’achète pas….

Le bien Être ne doit pas se référer aux modes ni à mon environnement médiatisé.

Découvrir les émotions simples : la détente, le lâcher-prise, l’émerveillement.

– En trouvant des activités qui me donnent de l’apaisement et de la détente

– En centrant ma recherche sur la sérénité

– En réalisant mes rêves porteurs… possibles.

Pour être dans un état de sérénité profonde, je dois écarter les perturbations sensorielles ou émotives, ainsi que l’envahissement émotionnel. Simplifier volontairement mes biens matériels pour me concentrer sur les dimensions plus essentielles de la vie : consommer moins, et donc travailler moins, ce qui signifie avoir plus de temps pour ma qualité de vie.

Cette simplicité est appelé à mettre à profit dans des relations authentiques le temps dégagé par ce désencombrement matériel et de l’esprit : « Moins de biens, plus de liens »

Cette sobriété est favorable à moi-même, mais aussi au futur de la planète, car ce mode de vie diminue l’impact écologique négatif de la pollution due à la surconsommation.

Mon expérience est que si je change mon rapport à moi-même et je m’ouvre plus à qui je suis, je deviens davantage capable de percevoir et de m’offrir ce que je souhaite. Cette démarche me rend responsable de mon potentiel de bien-être et de bonheur. je développe alors de meilleures relations avec moi-même, le monde et les autres.

L’Espace en moi, me propose un voyage d’exploration intérieure pour découvrir qui je suis et quelles sont mes aspirations à partir de ma réalité corporelle, émotionnelle, mentale et spirituelle.

j’ai l’intime conviction que c’est en étant davantage moi-même que je trouve les solutions pour vivre ce que je souhaite. Les outils nécessaires pour cheminer dans cette voie varient d’une personne à l’autre. Un accompagnement plus suivi est parfois nécessaire afin de me permettre de développer les ressources indispensables qui sommeillent en moi.

Le bien-être est le sentiment général d’agrément, d’épanouissement que procure la pleine satisfaction des besoins de mon être.

les obligations et précautions au moment des vagues de chaleur

les obligations et précautions au moment des vagues de chaleur
Vagues de chaleur au travail

La survenue des vagues de chaleur pouvant entraîner un risque sanitaire pour les travailleurs, une période de veille saisonnière est ouverte du 1er juin au 15 septembre, Comme chaque année, l’administration rappelle les précautions à prendre pour se protéger des fortes chaleurs au travail.

L’employeur doit :

  • mettre en place une organisation adaptée pour limiter l’exposition des travailleurs aux fortes chaleurs (horaires décalés, pauses plus fréquentes…) et privilégier le télétravail lorsque cela est possible ;
  • mettre à la disposition des salariés de l’eau potable et fraîche ;
  • s’assurer que le port des protections individuelles est compatible avec les fortes chaleurs ;
  • contrôler le bon renouvellement de l’air dans les locaux fermés, et surveiller la température des locaux ;
  • fournir aux salariés des moyens de protection contre les fortes chaleurs et/ou de rafraîchissement ;
  • faire remonter toute situation anormale à l’inspection du travail.

Concernant les travailleurs en extérieur, ce qui englobe notamment les salariés du BTP, l’employeur doit aménager leur poste de façon à ce qu’ils soient protégés des fortes chaleurs dans la mesure du possible. Il doit également prévoir un local permettant l’accueil des travailleurs dans des conditions préservant leur sécurité et leur santé : à défaut d’un tel local, des aménagements horaires de chantier doivent être prévus. Enfin, doivent être mis à disposition de chaque travailleur au moins 3 litres d’eau par jour.

L’inspection du travail reste mobilisée pour vérifier que ces mesures de précaution sont bien appliquées, notamment dans le secteur du BTP. Les services de prévention et de santé au travail sont également en alerte pour aider les employeurs à prendre les mesures de prévention nécessaires.