Archives de catégorie : Coaching

15 idées de bien-être pour changer positivement votre vie

Le bien-être est un sujet souvent mis en avant depuis la pandémie que nous avons connu. Il faut se dire qu’avec les confinements, nos habitudes de vie ont changé. Beaucoup d’entre nous on profité de ces moments contraignants pour enfin prendre soin de soi-même et prendre de nouvelles habitudes, bien souvent dans le but d’accéder au « bien-être ».

C’est bien de vouloir prendre soin de soi, de santé aussi bien physique que mentale mais par où commencer ? Je partage avec vous 15 idées bien-être qui vous changeront la vie.

Des idées impressionnantes pour mieux assurer votre bien et changer votre vie vers le mieux.
Sport et bien-être
  • Réservez un massage
  • Essayez de nouvelles recettes de cuisine
  • Sortez prendre un café avec un(e) ami(e)
  • Faites une bonne sieste
  • Commencez le jardinage (je m’y suis mise…il va falloir que je vous en parle !)
  • Rangez votre garde-robe
  • Concentrez vous sur le moment présent
  • Faites le tri dans vos réseaux sociaux. Ne gardez que les comptes qui vous font vous sentir bien
Le rôle de bien-être personnel dans le changement des habitudes
Bien-être
  • Faites des étirements
  • Créez ou actualisez votre playlist musicale
  • Baladez vous en pleine nature
  • Apportez de changements à votre décoration intérieure. Parfois, déplacer juste un meuble peut tout changer
  • Trouvez une activité qui vous passionne
  • Pratiquez le journaling.
  • Faites le tri dans votre newsletter

La pensée positive

La pensée positive créé la joie et le bonheur

La « pensée positive » repose sur des ouvrages populaires et ne sont pas validés scientifiquement. C’est une attitude  mentale qui permet de voir le bon côté des choses, beaucoup de gens interprètent mal la pensée positive, ils se disent qu’avoir des pensées positives veut dire tout voir en rose alors qu’en réalité tout est sombre, mais la pensée positive ne fonctionne pas de cette manière puisque qu’il ne s’agit pas de faire l’aveugle et de fermer ses yeux face à la réalité, il s’agit plutôt de voir la réalité en face tout en prenant le bon côté des choses.

“ chaque situation aussi négative qu’elle soit à un coté positif ”. Adopter une attitude positive permet d’expérimenter le bonheur , l’abondance, la joie, la santé et bien d’autres choses. 

La pensée positive a de nombreux avantages, comme mieux gérer le stress, en effet les personnes qui ignorent les pensées négatives pour  adopter les qualités d’optimisme réduisent considérablement l’anxiété, ce qui favorise la réduction du stress. De plus la pensée positive permet d’être en bonne santé. Effectivement la pensée positive a un impact direct sur le corps, en adoptant un attitude calme, de confiance et de paix intérieure on se sent bien et les douleurs physiques chroniques que nous avions disparaissent et on devient plus jeune et plus fort. La pensée positive permet aussi de vaincre les troubles du sommeil, la fatigue, l’anxiété, et l’attention musculaire. 

Vaincre la peur est aussi un des avantages de la pensée positive, en effet, la peur naît des pensées négatives. Les gens qui pensent positivement surmontent la peur très facilement parce qu’ils sont courageux.

La pensée positive permet aussi de vivre le bonheur parce qu’effectivement lorsque que l’on pense négatif il est impossible d’être heureux. Si l’on veut être heureux il faut se donner les moyens d’entretenir des pensées positives ainsi on expérimente d’avantages la joie, le bonheur. 

Par ailleurs , prendre de bonnes décisions est un des avantages de la pensée positive, en effet les personnes optimistes prennent de bonnes décisions car la pensée positive permet de porter les bons jugement et de prendre des bonnes décisions et d’éviter de faire des choses que l’on regrettera plus tard. 

Comment intégrer le fitness dans sa routine hebdomadaire

Avoir la motivation nécessaire pour atteindre vos objectifs de fitness et de faire de sport.

Vous voulez atteindre vos objectifs de fitness, mais d’une manière ou d’une autre, vous perdez votre motivation. Votre vie est occupée, ce qui peut rendre difficile la planification de vos séances d’entraînement. Ou, vous ne savez pas par où commencer et vous cherchez toujours votre programme de remise en forme. Faire de l’exercice vous semble important, et surtout arrêté de se détendre. Ne vous inquiétez pas, tout le monde ressent ça de temps en temps. Vous n’êtes pas seul. Nous voulons vous donner quelques conseils pour rester motivé pour atteindre vos objectifs de remise en forme ou retrouver la motivation. De cette façon, vous pouvez faire du fitness un élément essentiel de votre vie sans le voir comme une obligation !

Remplacer l'obligation de faire de sport par le plaisir de  faire le sport, et d'autres conseils à suivre pour garder un rythme stable de pratique de sport

Remplacez l’obligation de faire du sport par le plaisir de faire du sport. Rien n’est obligatoire, vous pouvez déterminer votre propre rythme et style d’entraînement. Ça sonne bien, non ? Considérez-le vraiment comme votre propre parcours de remise en forme et choisissez le type d’entraînement qui vous convient le mieux et qui vous rend heureux. Soyez fier de vous et des objectifs que vous vous êtes fixés, et rapprochez-vous en un peu plus à chaque entraînement. Mettez-vous au défi de garder votre pratique amusante et intéressante. Mais le plus important est de s’amuser. De cette façon, votre exercice ne sera plus une partie, mais un complément à votre style de vie.

Vous souhaitez atteindre vos objectifs de mise en forme mais hésitez à suivre un plan d’entraînement et de nutrition trop stressant ? Ne vous inquiétez pas, car ce n’est pas la seule façon de réussir. Saviez-vous qu’un état d’esprit flexible peut également aider ? Alors ne vous en demandez pas trop, fixez-vous des objectifs réalisables. Lorsque vous êtes motivé à faire de l’exercice, vos objectifs peuvent être atteints. Alors planifiez vos moments de remise en forme quand vous en avez le temps, soyez fier de vous et travaillez votre réussite un pas à la fois !

L’importance d’une bonne santé

L'importance d'avoir une bonne santé et son influence positive sur notre vie quotidienne

Nous avons souvent tendance à oublier que notre santé est la chose la plus importante et que nous devrions consacrer beaucoup de temps à la prendre en charge afin que nous puissions vivre une vie saine et plus longue, loin des maladies, loin des hôpitaux et de toutes sortes de médicaments Les choses à essentielles à faire pour maintenir une bonne santé La santé étant importante, nous avons l’obligation de respecter certaines règles pour la maintenir saine:

1) Mangez une alimentation équilibrée. Assurez-vous que vous ne consommez rien en excès. Votre vie ne devrait pas tourner autour de la malbouffe. Inclure les légumes et les fruits verts dans votre alimentation quotidienne.

2) Assurez-vous de vous impliquer dans certaines activités physiques. Il n’est pas nécessaire de rejoindre une salle de gym car il existe de nombreuses autres options comme le jogging, la danse, la marche rapide etc. L’activité physique aide à éliminer les toxines du corps et nous maintient en bonne santé et en activité.

3) Éloignez-vous de l’alcool et de la fumée, car cela pourrait vous donner un plaisir temporaire, mais vous nuirez définitivement à votre corps à l’avenir. Si vous utilisez tout cela pour réduire le stress, essayez de le remplacer par de meilleures options comme la méditation et la musique apaisante.

4) Boire beaucoup d’eau et bien dormir. Essayez de finir 2 à 3 litres chaque jour car l’ eau conserve le corps hydraté spécialement pendant la chaleur brûlante de la saison estivale.

En réponse à la question de savoir pourquoi la santé est-elle importante, disons que :

1) Une bonne santé vous aidera à avoir une bonne humeur tout au long de la journée.

2) Une bonne santé vous fera économiser des visites chez les médecins.

3) Avec une bonne santé, vous aurez une vie sans stress sans aucun type de maladie.

4) Une bonne santé vous mènera à un esprit heureux et pacifique qui est très nécessaire.

5) Une bonne santé ne vous empêchera pas de travailler pendant de longues heures.

6) Une bonne santé vous permettra de profiter de toutes les bonnes choses de la vie.

Par conséquent, la bonne santé est en effet l’une des choses les plus importantes et l’une des plus grandes bénédictions de la vie et nous ne devons pas négliger cette belle bénédiction. On devrait la chérir tout le temps et en prendre un soin particulier.

Comment bien préparer son entretien d’embauche

La meilleure façon pour bien préparer votre entretien d'embauche
Entretien d’embauche

Renseignez-vous sur le lieu dans lequel vous aller passer votre entretien 

Il est très important de se renseigner au préalable sur l’entreprise/structure dans laquelle vous aller passer votre entretien et potentiellement être embauché.

Alors, le conseil que je peux vous donner c’est de faire des recherches sur internet et notamment sur le site de l’établissement. Se renseigner sur ses valeurs, ses objectifs, son environnement, comment est-elle dirigée ? … en fait toutes les informations que vous jugez utiles pour votre entretien car, cela montre votre intérêt pour celle-ci et pour le poste

Je ne vous dis pas ça pour vous embêter, mais je sais que dans mes expériences précédentes cela m’est déjà arrivée de me présenter à un entretien sans que je ne me sois renseignée un peu plus sur la structure et donc là bah… Vous avez l’air un peu bête sur le coup et cela peut vous coûter la place.

N’hésitez pas à écrire toutes ces informations sur un cahier pour les conserver si vous avez peur de ne plus vous en souvenir.

Renseignez-vous sur poste 

Renseignez-vous également sur le poste auquel vous avez postulé notamment sur le te type de contrat (CDD, CDI, intérimaire), sa durée, sur ses missions, les compétences requises, expérience, qualifications, etc.… mais également sur son salaire. Cela va vous permettre de savoir si vous avez les connaissances et compétences nécessaires pour ce poste, si celui-ci vous convient et reste en adéquation avec votre personnalité et vos valeurs. Renseignez-vous donc bien sur le poste, il ne s’agirait pas d’être embauché et finalement que celui-ci ne vous convienne pas.

Analyser les convictions de l’entreprise

Point important, les convictions de l’entreprise doivent être en adéquation avec vos convictions à vous, avec vos valeurs.

N’hésitez pas vous faire un papier avec vos valeurs humaines ainsi que vos qualités et défauts afin de montrer que vous partagez le même but que votre futur structure. Lister également vos compétences et qualités professionnelles en lien avec le poste auquel vous avez postulé cela vous permettra de mieux vous organiser lors de votre entretien.

Le recruteur peut être amené à vous poser des questions sur vos attentes du poste, vos attentes professionnelles donc regarder loin devant vous ! Projetez-vous davantage même si vous n’avez pas encore passé l’entretien, je sais que ce point est également important pour le recruteur, car il analyse également votre capacité à anticiper et à vous projeter sur le poste.

Mettez-vous à la place du recruteur 

Se mettre dans la peau du recruteur va permettre de connaître les attentes de celui-ci. Reprenez la fiche de poste, puis lister vos expériences professionnelles et vos compétences qui sont en rapport avec celle-ci (stage, job d’été, emploi, etc..).

N’hésitez pas à préparer vos arguments, il faut vous vendre comme un produit en supermarché ! Et oui, au final un recruteur recherche quelqu’un qui pourra répondre au mieux aux attentes du poste qu’il propose, donc vendez-vous ! Enfin vendez votre profil bien-sûr, mais sans trop en faire non plus, il ne s’agit pas d’être trop lourd(e).

Ce sont vos arguments qui vont montrer votre détermination à rejoindre cette structure alors allez-y !

Pour les personnes qui ont du mal à parler d’elle et d’être dans cette démarche de valorisation, je peux comprendre que cela peut vous poser quelques difficultés. Petit conseil, en général ce que je fais, c’est que je démontre ma motivation à travers mes valeurs qui sont parallèlement associées à mes différentes expériences professionnelles.

Entrainez-vous avec des questions qui peuvent être posées lors de l’entretien 

Vous pouvez également anticiper les questions qui peuvent être posées lors de l’entretien. Même si ce ne sont pas exactement les mêmes vous pouvez chercher sur internet je sais qu’il y a d’autres articles ou grille avec le type de questions qui peuvent être susceptible de vous être posées. Entrainez-vous à répondre à ces questions, proposez à un proche de vous aider, en vous mettant dans les mêmes conditions que le jour de votre entretien !

Entrainez-vous pour la prise de parole 

Travailler son expression pour sa prise de parole pour un entretien d’embauche est également un point important ! Il faut que son discours soit clair, explicite avec du vocabulaire technique, mais pas trop non plus hein, il faut que la personne en face comprenne ce que vous dites quand même …

Cet entrainement permet aussi de pouvoir gérer son temps, mais aussi de pouvoir préparer ses questions en amont. Et oui, vous aussi vous pouvez avoir des questions à poser au recruteur si vous avez quelques incompréhensions ou si vous voulez en savoir plus.

Pour vous entrainer, je peux vous conseillez de demander à un proche de se mettre dans la peau du recruteur afin de vous mettre dans les conditions pour le jour J et surtout pour les personnes un peu comme moi pour apprendre à gérer son stress.

Checker votre tenue vestimentaire 

La tenue est également un point à ne pas négliger durant l’entretien. Il ne s’agit pas non plus d’y aller habiller en costard cravate pour les garçons ou avec une jupe, chemise pour les filles. Je vous conseille de mettre une tenue dans laquelle vous vous sentez à l’aise, mais également une tenue qui reste assez classique, quelque chose que vous mettriez pour travailler par exemple.

Déterminer et anticiper votre temps de trajet pour aller à l’entretien 

Le temps de trajet doit également être pris en compte dans sa préparation. Aller consulter la localisation exacte du lien de l’entretien sur internet avec la carte sur Google par exemple ou bien entrer l’adresse directement sur le GPS de votre téléphone. Personnellement j’utilise souvent la deuxième option, car elle me permet d’avoir directement le lieu sur mon GPS ainsi que le temps de trajet.

Attention, je vous conseille de partir à l’avance, car on ne sait jamais ce qu’il peut y avoir sur la route, entre les bouchons ou même des travaux, on ne sait jamais et puis bon, ça sera dommage d’arriver en retard pour son entretien. En tout cas j’essaye toujours d’arriver 10 min à l’avance afin de pouvoir prendre le temps de repérer les lieux, de me garer ou même d’aller faire un tour aux toilettes…

Ps : à toutes les personnes comme moi, qui ont souvent besoin d’y aller avant un rendez-vous ou autres.

Et voilà, j’espère que cet article vous aidera à anticiper et à préparer au mieux votre entretien d’embauche, ou de demande de stage ou d’alternance.

Astuces pour un Entretien d’Embauche Réussi

Des conseils très utiles pour réussir votre entretien d'embauche
Entretien d’embauche

Vous avez envoyé votre candidature à une offre d’emploi et décroché un rendez-vous avec la personne chargée du recrutement ? L’étape de l’entretien d’embauche est décisive : mieux vaut y être bien préparé ! Voici quelques astuces pour vous permettre d’impressionner vos recruteurs et réussir votre entretien d’embauche…

  1. Connaitre le profil recherché

Il est important de connaitre ce que recherche le recruteur afin de pouvoir adapter votre profil et être le candidat idéal. Pour cela, il faudra lire attentivement l’appel à candidature pour connaitre les savoir, savoir-faire et savoir – être requis pour le poste.

  1. Connaitre l’entreprise

Allez sur le site web de l’entreprise, recherchez sur les réseaux sociaux et tous les autres moyens possibles. Essayez d’avoir toutes les informations possibles concernant les activités de l’entreprise, la culture les valeurs, la mission. Vous pourrez par exemple adapter vos qualités aux valeurs de l’entreprise cela aura un impact positif sur vos recruteurs.

  1. Etre présentable et faire bonne impression

Soyez propre et entretenu mais surtout mettez une tenue dans laquelle vous vous sentirez à l’aise. Bien trop décontracté ni trop habillé.

Le recruteur connait déjà votre parcours académique et professionnel après lecture de votre CV ; par contre ce qu’il veut découvrir lors de l’entretien d’embauche c’est votre personnalité. Mettez un accent particulier sur votre manière de vous exprimer et la gestuelle qui accompagne. Soyez confiant et sûr de vous sans être arrogant. Montrez que vous maitrisez les rouages du poste et n’hésitez pas à parler de vos réalisations en utilisant des verbes d’actions tels que : faire, accomplir, réaliser etc.

Pour mieux vous préparer, vous pourrez par exemple vous entrainer chez vous devant votre miroir ou avec votre famille, cela vous aidera à travailler votre élocution et votre confiance en vous.

  1. Etre ponctuel, poli et courtois

En étant ponctuels, vous montrez au recruteur l’intérêt que vous portez à l’entreprise, vous faites aussi preuve de sérieux. Soyez poli et de courtois envers toutes les personnes que vous rencontrerez et surtout n’oubliez pas d’apporter votre bloc note pour prendre des notes pendant l’entretien.

Bonne chance !!!

Pour plus d’aide, n’hésitez pas à me contacter pour un échange gratuit

Organiser son travail sans stress !

Gérer et organiser votre travail son stress

L’organisation ce n’est pas pour tout le monde. Je regroupe pour vous 4 astuces pour vous aider à organiser votre journée sans stress.

1. Faire une to do list

Faire une to-do list c’est simple mais comment rendre cela plus productif ? Définir les priorités en trois catégories : urgent, travail et perso. C’est le meilleur afin d’organiser la vie perso et la vie pro.

2. Planifier son temps de travail

Il est important de ne pas vous surcharger de travail et de prendre des pauses. Je vous conseille d’utiliser la méthode Pomodoro (45 min de travail et faire une pause de 15 min entre chaque session afin de rester concentré).

3. Créer un environnement calme et sans distraction 

Un bureau calme et sans distraction sera parfait pour travailler tranquillement. Je conseille un bureau face à la lumière naturelle et de ne pas avoir la télévision dans le bureau. Je conseille de la musique qui favorise la concentration. Il existe beaucoup de playlist sur Spotify sur la concentration par exemple !

4. Les outils indispensables

Mes outils indispensables pour s’organiser :

  • Trello 
  • Google Drive 
  • Google Agenda
  • Planoly

Pour finir, j’espère que vous trouverez l’article très utile

Organiser son travail sans stress !

Gérer et organiser votre travail son stress

L’organisation ce n’est pas pour tout le monde. Je regroupe pour vous 4 astuces pour vous aider à organiser votre journée sans stress.

1. Faire une to do list

Faire une to-do list c’est simple mais comment rendre cela plus productif ? Définir les priorités en trois catégories : urgent, travail et perso. C’est le meilleur afin d’organiser la vie perso et la vie pro.

2. Planifier son temps de travail

Il est important de ne pas vous surcharger de travail et de prendre des pauses. Je vous conseille d’utiliser la méthode Pomodoro (45 min de travail et faire une pause de 15 min entre chaque session afin de rester concentré).

3. Créer un environnement calme et sans distraction 

Un bureau calme et sans distraction sera parfait pour travailler tranquillement. Je conseille un bureau face à la lumière naturelle et de ne pas avoir la télévision dans le bureau. Je conseille de la musique qui favorise la concentration. Il existe beaucoup de playlist sur Spotify sur la concentration par exemple !

4. Les outils indispensables

Mes outils indispensables pour s’organiser :

  • Trello 
  • Google Drive 
  • Google Agenda
  • Planoly

Pour finir, j’espère que vous trouverez l’article très utile

Les 6 clefs de la motivation permanente

Les 6 clefs isentiels à suivre pour être bien motiver dans le domaine qui vous plaît

La motivation englobe « tout niveau de force interne ou externe produisant le déclenchement, la direction, l’intensité et la persistance du comportement. » (Vallerand and Till, 1993, p.18) La motivation est donc un état spécifique produit par un déclencheur. Elle nous pousserait à faire de notre mieux et nous donnerait l’énergie nécessaire pour débuter une action.

Mais la motivation ne reste pas. Alors comment crée un état similaire à la motivation, qui nous permettrait d’atteindre notre définition du succès et du bonheur.

1. L’auto-motivation.

Si la motivation est un ressenti qui arrive et part tout aussi vite. L’auto-motivation est un état, que vous décidez de vivre. Vous le vivez pour un but qui vous tient à cœur, celui qui se cache derrière vos agissements même alors que vous ne le savez pas.

Pour illustrer mes dires, remontant dans les années 1960. Nous sommes aux États-Unis. Le président actuel était John Kennedy. En vue du projet d’envoyer un homme sur la lune, il avait décidé de visiter les locaux de la NASA. En passant dans un couloir, il croisa un des concierges du bâtiment, en train de nettoyer le sol. Le président s’arrêta devant lui, et lui a demandé « Que faites-vous ici, Monsieur ? » Le concierge a alors répondu « J’aide à envoyer un homme sur la lune. »

Il avait raison, il avait trouvé son but. Car ce concierge participait à une mission bien plus grande, que de nettoyer le sol. Et c’est ce but qui peut vous donner de l’auto-motivation.

2. Trouver son but.

La vérité, c’est qu’on ne trouve pas d’objectif en dressant des listes ou en pesant le pour ou le contre. Votre raison, de vous lever le matin, ne peut pas être si facile. Votre motivation ne doit pas être logique ou réfléchit. C’est un but, pour lequel vous voudrez vous battre. Même alors que tout est contre-vous. Ce choix doit être émotionnel, ce que vous faites doit tout de même englober quelques caractéristiques :

  • Il attise votre curiosité, et vous oblige à sortir de votre zone de confort.
  • Cela vous permet de vous crée de nouvelle compétence.
  • Vous y avez un certain niveau d’autonomie.
  • Vous avez la possibilité de crée des contact, et une communauté autour.

3. Pas de motivation sans discipline.

Quel qu’il soit, votre but doit vous obliger à fournir un niveau réel d’effort. Dans le cas inverse il ne vous stimulera pas assez et vous le laisserez tomber. Mais vous ne devez pas non plus, vous donnez à 100 % d’un coup. Où vous risquer à manquer de détermination et d’abandonner.

À dire vrai, il vous est insoluble vous améliorer significativement en un jour. Le cerveau humain fuit tout ce qui est trop compliqué. Le mieux à faire est de vous créer une nouvelle habitude. Et de la répéter chaque jours pendant deux mois. C’est le temps moyen pour qu’une action répétée devienne une habitude.

La force des habitudes réside dans leur durée. Dès que vous répétez une action chaque jour pendant un certain temps, elle devient plus difficile à abandonner, qu’à continuer.

4. L’état de FLOW.

Cela fait plus de 2000 ans qu’Aristote, un philosophe et polymathe grec de l’antique, est arrivé à la conclusion que l’homme voulait avant tout être heureux. En 1961, un psychologue américain, nommé Mihaly Csikszentmihalyi, écrivit sur le sujet. « On recherche le pur bonheur pour lui-même. Alors tous les autres buts, la santé, l’amour, la beauté, l’argent ou le pouvoir. Ils n’ont de valeurs à nos yeux, que s’ils nous apportent le bonheur. » Csikszentmihalyi a nommé nouvellement le FLOW, notre état, dans lequel, nous nous trouvons lorsque l’on est heureux.

Mais comment accède-t-on à l’état de FLOW ? En interrogeant plus de 1000 personnes, Csikszentmihalyi a trouvé assurément un facteur commun.

  • Quand nous nous adonnons, de manière concentrée, à une activité que nous avons, librement choisis.
  • Elle ne doit pas nous ennui (lassitude) et ne nous fait pas nous dépasser (surmenage).
  • Qui a un but précis ? 
  • Où nous recevons, un retour immédiat.

Nous constatons également, que l’état de FLOW, s’accompagne d’une perte de la notion fondamentale de soi, et du temps. Les musiciens, artistes, sportifs et acteurs, décrivent clairement ce ressentiment, comme accompagnant une activité souvent fatigante. Cette constatation est valable pour la vie privée et professionnelle.

Modèle tiré de l’article « les 5 méthodes infaillibles pour mieux se connaître » d’Intuitiv.

5. L’argent, nous motive-t-il ?

Une étude réalisée par le sociologue Roland Paulsen, a démontré que plus de 70 % des gens continuerait à travailler même s’il gagnait une grosse somme d’argent et devenait riche.

C’est pourquoi entrer dans une carrière afin de réaliser des profits, ne présente pas de sens. Transmettre de la valeur, partager une passion ou créer à du sens.

  • La motivation liée à des récompenses est toujours éphémère.

6. La théorie des besoins de McClelland.

En 1943, Abraham Maslow publie sa théorie selon laquelle tout individu au travail ressent des besoins qui sont source de motivation. Il crée la célèbre pyramide de Maslow.

McCleand a proposé en 1961 sa théorie selon laquelle un des trois besoins qu’il a recensé prédomine chez chaque individu et influe sur sa motivation.

  • Le besoin d’affiliation. C’est le besoin de s’associer à d’autres personnes.
  • Le besoin d’accomplissement. C’est le besoin d’atteindre des objectifs.
  • Le besoin de puissance. C’est le besoin d’avoir de l’influence.

Voilà, vous avez à présent toutes les clefs pour mieux comprendre votre motivation et la booster en choisissant un secteur qui vous plaît.

Comment recadrer un collaborateur

Des conseils pour mieux piloter et encadrer votre équipe à fin d'être un bon manager

1 – La colère est mauvaise conseillère

N’allez jamais au conflit à chaud, lorsque vous êtes énervé, stressé ou tendu. Prenez 24 heures pour analyser la situation :

  • L’entreprise a-t-elle été mise en péril (infraction de la loi, négligence grave…) ?
  • Votre collaborateur l’a-t-il fait exprès, son erreur était-elle intentionnelle ? 
  • Ou était-ce de l’étourderie, une erreur humaine comme on en fait tous ?

Ces premières réponses vous indiqueront la démarche à effectuer et le degré de sévérité à adopter. 

Tout professionnel a débuté un jour et a commis son lot d’erreurs. C’est comme cela qu’on évolue. La mission d’un bon manager sera premièrementd’être clair dans ses ordres et explications. Le manque d’organisation est très compliqué à gérer pour les salariés.

2 – Vos critiques doivent être constructives

Qu’est ce qu’une remarque constructive ? C’est reprendre une erreur pour l’expliquer. Elle doit :

  • Être communiquée de manière bienveillante, sans intention d’humilier son interlocuteur. 
  • Être juste et basées sur des faits précis : chacun prend ses responsabilités et se remet en question, les demandes sont explicites.
  • Apprendre quelque chose : « tu as fait cette erreur parce que tu n’avais pas compris ça, je vais t’expliquer correctement pour que ça n’arrive plus ».

Ce dernier point implique un dialogue de qualité et une confiance mutuelle entre collaborateurs… impossible sans un respect au quotidien. 

3 – Déterminez si le collaborateur agit consciemment ou non

Sans appel, ces faits nécessitent une sanction, à la hauteur du préjudice. Un harcèlement moral, suivi d’injures raciste doit être suivi de licenciement : comment sinon garderiez-vous votre crédibilité auprès de vos autres collaborateurs ?

S’il s’agit d’une bêtise dûe à la fatigue, surcharge de travail : relativisez, prévenez. Si le collaborateur recommence, sanctionnez. 

4 – Adaptez vos tons et attitudes

Un ton suppliant annulera votre autorité tandis qu’un ton trop direct agressera votre interlocuteur : la pression montera, alors que le but est de travailler dans une atmosphère harmonieuse.

Quel est le ton idéal pour régler un désaccord en entreprise ?

  •   Ferme mais courtois.
  •   Une explication claire concernant ce qui est reproché et vos attentes.
  •   Calme et respectueux.

Un comportement ouvert au dialogue désamorcera de nombreux conflits.

5. Pensez global

Chacun sa personnalité. Regardez l’ensemble du parcours du salarié / collaborateur : à 99%, est-il fiable, ponctuel, productif. Se « défonce »-t-il pour la société, ou fait-il office de pic-assiette qui attend patiemment la fin du mois? Cette dernière réponse vous permettra de déterminer si cette personne vous pousse vers le haut… ou vers le bas. Et prendre la décision qui s’impose.   

En conclusion, l’art de manager une équipe consiste à trouver un équilibre entre trop dur et pas assez.