Les huit compétences des leaders trans-personnels

Ceux qui aspirent à devenir des leaders trans-personnels doivent développer huit compétences intégrées de leadership, des forces personnelles qui découlent de leurs intelligence rationnelle, émotionnelle et spirituelle.

Le leadership est complexe et multidimensionnel. Une des dimensions consiste à évaluer les différents niveaux de capacité nécessaires à un leader pour fonctionner au niveau le plus élevé.

Inspirez vous de cette liste de huit caractéristiques pour évaluer votre intélligence émotionnelle ainsi que vos valeurs motivations, objectifs, conduite morale et pratiques transpersonnelles. Les huit compétences du leadership transpersonnel sont les suivants:

  1. L’intellect et la logique : ces compétences fondamentales sont des formes de l’intelligence rationnelle qui repose sur le QI. Selon Daniel Goldman, spécialiste du leadership, les cadres dirigeants devraient avoir un QI supérieur d’au moins 15% par rapport à la moyenne. Mais les leaders talentueux doivent également démontrer d’autres qualités et aptitudes. L’intellect et la logique se décident en plusieurs: analyse des problèmes, raisonnement verbal, analyse numérique, créativité, analyse analytique et logique, logement intuitif et apprentissage pratique. Ces concepts doivent se combiner pour conduire à la réflexion stratégique.
  2. La personnalité et les préférences: de nombreux tests psychologiques évaluent ces caractéristiques essentielles. Les caractéristiques de personnalité et de préférences sont en général innées, même si l’environnement et l’éducation peuvent les influencer. Ne les considérez pas comme définitives. Le développement personnel peut vous aider à les améliorer afin qu’elles vous soient profitables au lieu d’être des obstacles.
  3. La conscience de soi : les leaders doivent avoir conscience de leur propre personnalité et caractère. Dans ce modèle, la conscience de soi fait référence à la connaissance de soi spirituelle. Les individus ayant une forte conscience d’eux mêmes sont sûrs d’eux et comprennent de quelle manière les émotions influencent le comportement. Tout comme l’auto-gestion, la conscience sociale et la gestion des relations, la conscience de soi est une compétence fondamentale de l’IE.
  4. L’auto-gestion: elle fait référence à une dimension spirituelle du contrôle de soi. On lui associé des caractéristiques telles que la persévérance, la vision positive, la détermination, la sincérité, la faculté d’adaptation, le sens de la réussite et l’esprit d’initiative. Les individus qui pratiquent l’auto-gestion sont capables de garder leur calme même en cas de stress. Ils accompagnent leurs propos d’actions concrètes et réussissent à gérer l’incertitude, l’ambiguïté et les imprévus.
  5. La conscience sociale: cette compétence se traduit par de l’empathie, une conscience universelle, le développement à l’égard des autres et la conscience organisationnelle. La conscience universelle implique de tenir compte de la conception qu’ont les autres individus du monde et de développer une inter-connectivité plus élevée. Les leaders dotés d’une conscience sociale écoutent les autres, reconnaissent l’importance de leurs émotions et s’efforcent de comprendre et d’accepter leurs points de vue. Ces dirigeants font preuve d’intérêt et d’écoute quant aux désirs et attentes de leurs clients. Leur perspicacité leur permet de gérer avec assurance les intrigues de bureau.
  6. La gestion des relations : les compétences qui y sont associées sont là là délégation, la responsabilisation, la flexibilité et la gestion des relations spirituelles. Les individus démontrant cette aptitude peuvent être des leaders influents et inspirants qui impliquent le changement, aident les autres à progresser, gèrent les conflits et établissent des liens interpersonnels à travers la collaboration et le travail d’équipe. Ces leaders sont des exemples à suivre car ils sont une source d’inspiration, savent comment mobiliser des soutiens et favoriser le consensus. Ils identifient des opportunités de développement et de progression pour leurs employés et refusent le statut quo.
  7. L’autodétermination: Salvador Dali a dit un jour que « l’intelligence sans ambition, c’est comme un oiseau sans ailes ». Cette citation démontré l’importance de faire preuve de détermination, faute de quoi rien ne peut être réalisé. La détermination est la compétence ultime en matière de leadership transpersonnel. Elle soulève la question dynamique suivante: ‘ Que vais-je faire avec ce que je suis?’ Cette interrogation se fonde sur des valeurs orientées vers l’action telles que: la motivation, l’aspiration, la volonté intense, la puissance, l’énergie, le courage, la résilience et le développement professionnel permanent.
  8. La conscience personnelle: cette compétence vous invite à connaître l’essence même de votre identité. Efforcez-vous d’aller au-delà de la démarche penser, ressentir et être pour passer à l’action. L’autodétermination transforme les pulsions en actions. Associées la conscience personnelle et l’autodétermination permettent aux leaders de gérer leurs valeurs (croyances, principes et critères personnels). Le comportement éthique est le résultat d’une conscience développée et mène à la crédibilité, la vérité, la sincérité, l’excellence. L’intégrité, l’humilité, la conscience professionnelle, la patience, l’indulgence et l’amour altruiste.


Catégories :Leadership

Tags:,

1 réponse

Rétroliens

  1. Les origines du coaching – KAF RH Maroc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :